La beauté est-elle dans les yeux de celui qui regarde ?

jeudi, 11 février 2016
La beauté est-elle dans les yeux de celui qui regarde ?

La perception de la beauté est-elle universelle ou propre à chacun ? Chez Feel Good, nous nous sommes posé la question.

L’adage selon lequel la beauté est dans les yeux de celui qui regarde suppose que l’attrait physique résulte d’une interprétation subjective. A l’approche de la Saint Valentin, nous nous sommes interrogés sur la manière dont nous percevons les hommes et les femmes.

En matière de rencontre amoureuse, on nous demande souvent « Quel est ton type d’homme ? » ou « Quel est ton type de femme ? ». Et, tandis que certaines personnes savent exactement les caractéristiques qui les attirent, d’autres éprouvent plus de difficultés à définir leurs préférences, répondant simplement qu’elles n’en ont pas. Ce cas de figure assez courant nous amène à penser que le concept de beauté ne peut pas être défini pas des règles universelles et pose la question de savoir pourquoi une personne est perçue comme physiquement attirante par certains d’entre nous mais pas par d’autres et nous conduit également à nous demander si la beauté est effectivement dans l’œil de celui qui regarde.  

Aux Etats-Unis, des scientifiques de l’Hôpital Général du Massachussetts et de l’Université d’Harvard ont tenté de tester la validité de cette théorie en demandant à plusieurs paires de jumeaux d’attribuer, à une centaine de visage masculins et une centaine de visages féminins, une note comprise entre 1 et 7, (de très peu attractif à très attractif) appelée score de préférence individuelle. Le Docteur Laura Germine, chercheuse principale de cette étude, explique que dans 50% des cas, les jumeaux ne partageaient pas le même score de préférence individuelle. À l’issue de cette étude, les chercheurs ont alors démontré que la perception de la beauté était davantage basée sur l’expérience vécue, propre à chaque individu, que sur le patrimoine génétique. Intéressant, non ?

Par ailleurs, la société joue un rôle important dans notre manière de percevoir la beauté. En effet, Marilyn Monroe ou Brigitte Bardot, par exemple, sont devenues des véritables icônes de mode grâce notamment à leurs courbes généreuses et féminines, lesquelles étaient jugées comme les plus séduisantes des années 1950. Avec le temps, les mannequins foulant les défilés sont apparus beaucoup plus minces, transformant alors progressivement nos références en matière de canons de beauté. 

Femme tenant un coeur en carton

En définitive, si la société influence largement les idées que nous nous faisons de la beauté physique, nous avons cependant tous un regard différent ainsi qu’un avis personnel et nous ne parviendrons (fort heureusement) jamais à un consensus universel déterminant ce qui est beau et ce qui ne l’est pas. 

Enfin, gardez-en mémoire que notre perception de la beauté physique repose avant tout sur notre capacité à voir le monde qui nous entoure, ce qui est possible grâce à la vue. L’occasion pour nous de vous rappeler combien votre vision est importante. Pensez donc à faire vérifier votre vue régulièrement auprès de votre professionnel de santé. 

0 Commentaire
Les commentaires sont désactivés pour ce post.